JOYEUSES FÊTES – HAVE A FESTIVE HOLLYDAY


JOYEUSES FÊTES !

HAVE A FESTIVE HOLLYDAY !

ET SURTOUT, RESTEZ A L’ÉCOUTE !

Où Rabelais anticipe le magnétophone

PAROLES GELÉES

« Voguant en pleine mer Glaciale, Pantagruel entend une grande variété de sons, de voix et puis des mots tout entiers. Mais il ne voit rien ni personne. La crainte d’une embuscade lui fait alors perdre son calme.

En fait, l’affrontement qu’il redoute ne le concerne pas directement il a déjà eu lieu au commencement de l’hiver (un froid extraordinaire tomba si brusquement qu’il gela dans l’air les paroles et les cris des hommes et des femmes).

Maintenant, ces paroles commencent à fondre et redeviennent audibles. Pantagruel en trouve des rouges, vertes, bleues, jaunes ou dorées. Il les réchauffe entre ses mains, afin de les réactiver.

Incompréhensibles cependant, car elles disent la coupure et la compression du combat  : «hin, hin, hin, hin, his, ticque torche, lorgne, brededin, brededac, frr, frrr, frrr, bou, bou, bou, bou, bou, bou, bou, bou, traccc, trac, trr, trr, trr, trrrr, trrrrrr, On, on on, on, ououououon : goth, magoth (…).»

Le Quart-Livre – Pantagruel – François Rabelais

 
Paysage en écoute – Installation Gilles Malatray – Nathalie Bou
(Festival Les Temps d’Art est levé – Saint-Martin-en-Haut 2011)
Crédit photo Marianne Skorpis

LES CHASSEURS DE SONS

`

Enhanced by Zemanta

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s