AUDIO-URBANITÉS


ET AVEC TA VILLE,

COMMENT TU T’ENTENDS ?

La ville par le petit et le grand bout de l’oreillette. Entre l’urbanité au quotidien et la cité ré-inventée, comme rendre compte de la ville par l’oreille, créer de nouvelles audio-urbanités, installer du frottement entre le réel et l’imaginaire…

Promeneurs-écoutants, artistes, à vos oreilles et micros !

ET AVEC TA VILLE, TU T'ENTENDS BIEN ?

QUESTIONS

La trace sonore, sa construction, sa perception, son usage, m’interroge depuis longtemps et continue de le faire dans nombre de mes projets.

Qu’elle mémoire auditive conserve t-on d’un lieu ?
Se souvient-on du bruit des volets de sa voisine ? De l’atelier de métiers à tisser à la sortie d’un village ? D’un forain sur le marché aux intonations si particulières ?
Cela suffit-il à conserver l’esprit du lieu qui, n’en doutons pas sera bien différent pour chacun ?
En quoi l’enregistrement fixe t-il, ou aide t-il à fixer, à consolider, voire à fabriquer cette mémoire sonore qui peut paraître a priori bien fragile et volatile ?
Qu’est-ce que l’on enregistrerait, qu’est-ce que l’on garderait de sa ville, de son quartier, sa rue, qui puisse constituer une trace manifeste, un rendu crédible, de nos territoires de vie ?
Ou bien, comment y rajouterait on, plus ou moins volontairement, consciemment, des visions personnelles, des fictions sonores qui raconteraient à la fois un continuum sonore présentant une certaine véracité, mais qui présenteraient aussi, de façon plus ou moins importante, des distorsions, des chemins de traverse empruntant à des itinéraires imaginaires ?
Quels serait la part de (re)création injectée par le promeneur-enregistreur-fabricant d’ambiances sonores urbaines ?`
Comment dresser, en quelques traits numériques, un portait, plus ou moins fidèle, rêvé, magnifié, dépouillé… de sa ville, ou d’une parcelle de sa ville, d’un cheminement, de différents points d’ouïe… ?

PROPOSITION SOUS FORME D’APPEL À PARTICIPATION

Enregistrer quelques instants – traces de vie urbaine, une petite carte postale sonore, maximum 5 à 6 minutes.
Laisser en l’état l’enregistrement, brut, ou le remonter, retraiter, retravailler.
Choisir n’importe quel angle d’écoute, sujet ou non sujet, enregistrement posté ou en mouvement…
Annoter l’écoute de quelques mots (écrits ou inclus dans le son).
Mettre les sons sous un format MP3, pas trop compressé (112/128 bitrate a minima)
Si le poids de votre son ne dépasse pas 3 à 5 Mo maximum, et en cas de connection rapide, envoyer la pièce sonore directement à desartsonnants@gmail.com
Sinon, utiliser un serveur temporaire tels que ;
MyCoursier
YouSendIt
NextSend
MailBigFile
Free…
En mettant la même adresse que ci-avant en destinataire.

Des Arts Sonnants a créé, pour héberger les audio-urbanités, un site où se construiront petit à petit des histoires urbaines, vos histoires, une sorte de parcours sonores où la ville deviendra ce que vous en aurez fait, la façon dont vous l’aurez écouté, ce que vous aurez bien voulu partager on non de vos intimités ou inimités auriculo-urbaines …
Il s(agit ici de construire ou de déconstruire la ville, cette « chose humaine par excellence » (dixit C. Lévi-Strauss) au gré de l’écoute, de faire entendre nos villes imaginaires, nos utopies urbaines, créons ensemble de nouvelles audio-urbanités.
Il ne s’agit pas forcément de créer une œuvre artistique parfaitement aboutie, si tant est que cela soit possible, mais de proposer une vision (audition), prise sur le vif ou mûrement réfléchie, quelles qu’en soient les qualités, les défauts (encore une notion bien relative), pourvu que les traces s’accumulent, se stratifient, se confrontent, et construisent urbaniquement de l’écoute…

INSTALLATIONS SONORES // AUDIO-URBANITÉS

Une installation sonore urbaine et nomade inclura des audio-urbanités, pour une écoute réinjectée dans des espaces publics ou privés de la ville.
Ces moments d’écoute se construiront sur la scénographie in situ d’un dispositif léger, permettant de l’insérer dans de nombreux espaces urbains, intérieurs ou extérieurs.
La ville ainsi dépeinte sous de multiples approches, sensibilités, via l’oreille des audio-urbanistes, viendra se frotter, se confronter avec l’ambiance sonore du site urbain où s’installeront les audio-urbanités.

Une première installation est prévue en été, sur un festival lyonnais, avec des amis architectes et leur Dôme itinérant (à suivre)

DÉVELOPPEMENT DU PROJET,

PISTES DE RÉFLEXION

Outre la scénographie d’espace d’écoute par l’installation sonore, les audio-urbanités constituent une opportunité de mettre en place des rencontres, conférences, projets pédagogiques, découvertes sonores de la ville, ateliers d’écriture multimédia autour des mémoires sonores urbaines…

UNE PREMIÈRE GRILLE DE LECTURE
La ville peut s’entendre au travers différentes thématiques ou angles d’attaque d’ores et déjà relevés dans les audio-urbanités recueillies à ce jour (liste work in progress non exhaustive).
Au delà des critères liées à l’écoute urbaine, se profilent de nouvelles expériences à mettre en place in situ, des outils d’analyses, des pistes de réflexion, de médiations, de prochaines rencontres entre écouteurs et aménageurs impliqués…

Dans l’esprit du projet, la liste qui suit peut être complétée annotée, réfutée, commentée…

- Réalités, portraits, audio-naturalisme urbain
– Glissements oniriques, poésie de l’espace auditif et entre-deux
– les héros sonores, émergences et bruits de fond
– Matières et matériaux sonores, objets de construction
– J’aime, j’aime pas, critères de jugement et a priori
– Flux, passages, parcours et autres circuits
– Proportions, clarté, densité, question d’équilibre…
– Écoutes et communication à l’échelle du terrain
– Cohabitation monde sonore/habitants – production/audition
– Symbolique des sonorités urbaines
– Les sons – cité, vers une politique du sonore
– Place et postures de l’écoutant
– Points de vue, points d’ouïe
– Esthétisme, création artistique et pensée écologique, les degré d’un engagement
– Rythmicités, séquencage urbain, pulsions citadines, flux et reflux, cellules rythmiques…
– Formes et constructions urbaines et sonores, effets de miroir…
– Mémoire, témoignages et patrimoine
– Expression(s) d’un désir et modélisation
– Approches croisées, tisser des audio-urbanités polysensorielles
– Traces, prélèvements, conservations, médiations
– Récit, construire sa ville, utopies et mythologies urbaines sonores
– Réflexion(s), des outils de l’écoute de terrain à la théorisation
- Filtrage, floutage, traitement et effets
- Errances, promenades, dérives, rêveries, marches…
- Ruptures, fractures, Morphings, transitions  et glissements

 LIENS

English version

AND WITH YOUR CITY, YOU LISTENING WELL?

SOME QUESTIONS

The sound track, its construction, perception, usage, questions me for a long time and continues to make him in number of my projects.What she aural memory preserve you of a place?

Do we remember the noise of the shutters(sectors) of his(her) neighbor? Of the little factory of looms at the exit of a village? Of a fairground entertainer on the market in the intonations so particular?

Is it enough to preserve the spirit of the place which(who), do not doubt it will be very different for each?

How recording fixes or help to fix, to strengthen, even to make this sound memory which can appear ?

What we would record, guard of  cities, district,  street, which can constitute an obvious track, a credible depiction, of our territories of life?

Either, how would add it we, more or less voluntarily, consciously, personal visions, sound fictions which would tell at the same time a sound continuum presenting a certain truthfulness, but which would also present, in a more or less important way, distortions, side streets taking from imaginary routes?

What would be the part of ( re ) creation injected by the walker-recorder-creator of urban sound atmospheres? `

How to draw up one town portait, more or less faithful, dreamed, glorified, deprived of its city, or a plot of land of its city, a progress, various points of hearing?

CALL  TO PARTICIPATION

Record a few moments – tracks of urban life, a small sound, maximum postcard 5 in 6 minutes.

Leave as is the recording, raw(gross), or raise it, redeem, work again.

Choose any angle of listening, subject or not subject, posted recording or in movement …

Annotate the listening of some words (written or include in the sound).

Put sounds under MP3 format, not too much compressed (112/128 bitrate at a minimal level)

If the weight of your sound does not exceed 3 – 5 Mb, and in case of fast connection, to send your sound  directly in

desartsonnants@gmail.com

Otherwise, use a temporary server

MyCoursier

YouSendIt

NextSend
MailBigFile
Free …
by addressing as this before in addressee.
ARTE RADIO website was created, to accommodate the audio-urbanities, a site where will build themselves little by little urban stories, a kind of sound routes(courses) where the city will become what you will have made, the way you will have listened to him, what you will be kind enough to share one not of your intimacies or matchless "auriculo-urban" …
Acts here of building or of deconstructing the city, this  « chose humaine par excellence » (dixit C. Lévi-Strauss)  according to the listening, to make listen our imaginary cities, our urban utopias, let us create together new audio-politness.
It is not necessarily a question of creating a perfectly succeeded artistic work, so as long is that it is possible, but to propose a vision (hearing), taken on the deep or maturely reflected, whatever are the qualities, the defects (another very relative notion), if tracks accumulate, stratify, confront, and build City of the listening …
SOUND INSTALLATIONS
An urban and nomadic sound installation will include audio-politeness, for a listening reinjected in places public or deprived of the city.
These moments of listening will build themselves on the scenography in situ of a light device, allowing to insert it into numerous urban, internal or foreign spaces.
The city so depicted under multiple approaches, sensibilities, via the ear of the audio-town planners, will come to rub itself, to confront with the sound atmosphere of the urban site where will settle down the audio-politeness.

A first installation is planned in summer, on a festival of Lyon, with friends architects and their Dôme itinérant.

DEVELOPMENT OF PROJECT

Besides the scenography of space of listening by the sound installation, the audio-politeness constitute an opportunity to set up meetings, conferences, educational projects, discovered sound of the city, multimedia  workshops for writing around the urban sound memoirs …

FIRST LIST
The city may agree through different themes or angles of attack already identified in the audio-urbanities collected so far (work in progress list is not exhaustive).
Beyond the criteria related to urban listening, prepare for new experiences to develop in situ analytical tools, ideas for reflection, mediation, future meetings between planners and listeners involved …

In the spirit of the project, the following list may be supplemented annotated refuted, commented …

- Realities, portraits, audio-urban naturalism
– Slip dreamlike poetry of auditory space
– Sonic heroes, emergence and noise background
– Raw materials and sound’s objects for urban construction
– I love, I don’t love, other criteria of a priori judgments
– Flux, passages, paths and other circuitry
– Proportions, clarity, density, balance issues …
– Eavesdropping and communication across the field
– Cohabitation sound world-inhabitants – Sound Production / hearing
– Symbolic of urban sonorities
– Sounds – city, towards a policy of sound
– Place and postures of listening
– Points of view, points of hearing
– Aesthetic, artistic and ecological thinking, the degree of commitment
– Rhythm, urban sequencing , urban instincts, ebbing and flowing, rhythmic cells
– Forms and urban’s constructions and sound effects mirror …
– Memory, stories and heritage
– Expression (s) of desire and urban Modeling
– Approaches to cross-build audio urbanities polysensory
– Traces, collected, preserved, mediations
– Story, build his city, urban utopias and mythologies sound
– Reflection (s), tools of listening to the field theory

REFLECTION AND LINKS

About these ads

9 réponses à “AUDIO-URBANITÉS

  1. Pingback: AUDIO-URBANITÉS | DES ARTS SONNANTS | Scoop.it

  2. Pingback: LES OREILLES BRUISSONNANTES

  3. Pingback: AUDIO-URBANITÉS PARTICIPATIVES | LES OREILLES BRUISSONNANTES | Scoop.it

  4. Pingback: AUDIO-URBANITÉS - LE PROJET | LES OREILLES BRUISSONNANTES | Scoop.it

  5. Bonjour, je suis étudiant en arts et en train de chercher des décors pour tourner un court métrage et je suis tombé sur cet article de votre blog en cherchant des exemples de sculptures basées sur des parties du visage se situant sur Lyon. Pourriez vous s’il vous plaît m’indiquer où se situe la sculpture d’oreille qui est utilisée en photo pour l’article (si tant est qu’elle soit sur Lyon) ?

    • Bonjour,
      La sculpture se situe bien à Lyon, Boulevard de la Croix-Rousse, à gauche en montant vers la place ou le caillou, dans une petite place en renfoncement tout près de la mairie du IVe.

  6. Pingback: AUDIO-URBANITÉS - ET AVEC TA VILLE, COMMENT TU T'ENTENDS ? | Veille en Urbanisme | Scoop.it

  7. Pingback: AUDIO-URBANITÉS | Urbamedia, regards croisés sur la ville | Scoop.it

  8. Pingback: AUDIO-URBANITÉS | Expérience(s) sensible(s) du territoire | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s